Le recours direct

Vous avez été victime d'une collision par l'arrière? D'un refus caractérisé de priorité? Votre véhicule a été embouti à l'arrêt? Bref, vous avez été victime d'un accrochage où vous étiez à 100% dans votre droit.

La convention IRSA, signée par les compagnies d'assurance, engage votre assurance à indemniser votre sinistre jusqu'à 6 500 €, même non responsable.

C'est à dire que, responsable ou non, c'est votre assurance qui paye pour toute vos réparations en dessous de 6 500 €. C'est la raison pour laquelle vous pouvez vous faire radier sans préavis à partir du premier accident non responsable! (Y compris bris de glace...)

 

Pour tout sinistre non responsable avec un tiers identifié (et donc un constat), l'automobiliste peut effectuer un recours directement auprès de la compagnie d'assurance adverse afin d'obtenir réparation de son préjudice.

 

Vous évitez ainsi la notification d'un sinistre supplémentaire sur votre relevé d'informations, la résiliation de votre contrat et le fichage AGIRA (fichier des résiliations automobile), ou la majoration de votre prime d'assurance.

 

De plus, vous pouvez vous faire rembourser la totalité des dépenses consécutives au sinistre. Outre la réparation des dommages matériels, vous êtes en droit de demander le remboursement des frais indirects : remorquage, gardiennage, location d'un véhicule de remplacement, coût de l'assurance pendant l'immobilisation du véhicule, accessoires, "covering" etc. Bien évidemment, vous avez droit, également, au remboursement des frais d'expertise de votre véhicule.

Comment faire?

N°1: Faire un constat

 

N°2: Faire contrôler son véhicule par le carrossier pour établir un bilan technique et financier

 

N°3: Prendre contact avec un expert INDEPENDANT, dont vous trouverez les coordonnées chez votre carrossier ou bien sur les sites des organisations professionnelles des "experts indépendants"

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© LARTISANCARROSSIER